lundi 10 novembre 2008

Square, gendarmerie, église

Une carte postale en couleur de la fin des années 60, début 70 qui nous montre le square du docteur Lourdel, avant qu'il ne soit amputé des quelques mètres carrés destinés à accueillir la cuve à gaz de la nouvelle salle des fêtes.



Me vient la nostalgie de cette époque ou ce jardin public était réservé aux enfants. Un toboggan, deux tape-culs, un tourniquet , deux balancoires nacelles pour les équipements et une belle surface pour jouer au ballon. Ce lieu de rencontre des gamins de Poix ne résonne plus de leurs cris.



Aujourd'hui le toboggan s'est miniaturisé ; il n'est plus possible d'entrer dans le tourniquet pour lui donner de la vitesse et les enfants ont été chassés de la moitié du square par les boulistes qui s'imposent au dépend de toute sécurité. (Qui donc a dit que les jeunes ne respectaient rien ?)


La vue agrandie de la première carte centrée sur l'ancienne Gendarmerie et l'Eglise


pour comparaison avec cette photographie prise après démolition de la salle des fêtes.

La végétation a changé, des candélabres sont apparus sur les trottoirs, l'ancienne gendarmerie a perdu ses carreaux et de nombreux volets.

Les gendarmes auront eu le temps d'user leur " nouvelle" caserne qu'ils abandonneront dans quelques mois et prendre possession de locaux flambants neufs avant que cette vénérable bâtisse ne fasse l'objet d'un sauvetage. Il s'agit pourtant d'un des bâtiments les plus vieux de notre commune, qui contrairement au reste de la ville a su résister aux bombardements et aux outrages du temps.

Serait-ce une tradition communale d'acheter des biens immobiliers et de les laisser sans entretien ? L'allure de l'ancienne quincaillerie Duclair (Fétré) à l'autre bout de la rue semble le confirmer.

1 commentaire:

Vincent a dit…

Bonjour,
Je suis très touché de votre blog et de cette note en particulier. Mes grands parents ont vécu au rez de chaussés de l'ancienne gendarmerie. Je jouais dans le jardin et les anciens cachots, et nous sortions par la petite porte à gauche, dans le mur, pour aller au jardin d'enfants dont je me souviens bien.
Je suis triste de voir l'état dans lequel est le bâtiment.
Merci pour ces images et les souvenirs qui me reviennent.